NOV
  • SAM
    18
    NOV
  • DIM
    19
    NOV
  • LUN
    20
    NOV
  • MAR
    21
    NOV
  • MER
    22
    NOV
  • JEU
    23
    NOV
  • VEN
    24
    NOV
  • SAM
    25
    NOV
  • DIM
    26
    NOV
  • LUN
    27
    NOV
  • MAR
    28
    NOV
  • MER
    29
    NOV
  • JEU
    30
    NOV
  • VEN
    1
    DEC
  • SAM
    2
    DEC
  • DIM
    3
    DEC
  • LUN
    4
    DEC

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Jeu. 06 Juillet 2017 à 16h00

Jeu
06
JUIL
16h00
Programme "Au Music-Hall" (1h05)

Peut-on entendre avec les yeux ? C’est le pari qu’a tenté le cinéma des premiers temps. Aussi étonnant que cela paraisse, les réalisateurs du muet n’ont pas contourné la difficulté de donner à entendre à travers l’image muette. Leur fascination pour le geste du musicien et la gestuelle du chef d’orchestre n’a d’égale que l’intensité avec laquelle ils ont mis en scène le corps d’une danseuse. Pour lancer la Fête de la musique, la Fondation Jérôme Seydoux Pathé a regroupé dans un cycle, une sélection de films sur le thème de la musique et de la danse au temps du cinéma muet.

 

Y seront présentées aussi toutes les expérimentations qui ont été menées pour doter la pellicule d’une bande son dès l’invention du cinéma : les premiers phono scènes de Léon Gaumont ou le phono cinéma théâtre.

 

Programme "Au Music-Hall"

Un début au Music-hall – 1910 – (7min) copie 35 mm

Réalisation : G. Monca

Interprètes : Madame McLEAN ; Eyriel ; CHALON Gabrielle ; Barally ; Favey ; PRINCE (Rigadin) 

Résumé : Rigadin a trouvé sa voie : chansonnier dans un music-hall. Mais l’insurmontable trac étrangle les mots dans sa gorge, paralyse ses mouvements et le malheureux débutant voit ses efforts échouer dans un couac au milieu des pommes cuites et de toutes sortes de légumes. Il rentre dans la coulisse sous les huées et ses camarades fort amusés de sa déconvenue, imaginent de surplus de lui jouer un bon tour…

 

Madame est de la revue – 1917 - (12min) copie 35 mm

Réalisation : H.Gambard

Interprète : Serana Mériel 

Résumé : Alfred Béju est un auteur dramatique des plus austères. Mais Octave Palognon, son dévoué secrétaire, est le conseiller insidieux qui va troubler l’harmonie du ménage. Le projet qu’il soumet à Alfred Béju est des plus alléchants : un directeur de music-hall consent à jouer une revue de l’auteur, à la condition qu’il se charge de recruter lui-même l’élément féminin. Or, Mme Béju est une femme jalouse

 

Le Fantôme du bonheur – 1915 (45min) copie 35 mm

Réalisation : Ugo Falena

Interprètes : Stacia Napierkowska(Lydia),  Leo Orlandini (Rollo)

Résumé : Lydia vit difficilement de ses exhibitions de danseuses dans des cabarets de dernière catégorie. Son frère Carlo est une brute qui l’exploite. Un jour, Lydia, exaspérée, signe un contrat avec un agent théâtral qui a remarqué son talent. Elle fait ses débuts sur la scène de l’Eldorado et elle obtient un grand succès. Elle est particulièrement remarquée par le Dr Rollo. Au terme d’une idylle de six mois, il l’épouse. Mais Carlo fait sa réapparition et demande de l’argent pour ne pas révéler le milieu d’où elle sort…

 

Les films sont projetés en 35mm, les copies sont issus des collections de la Cinémathèque française.

ATTENTION LES FILMS DE CE PROGRAMME SONT PROJETES A PARTIR DE COPIES DE TRAVAIL (cartons sans intertitres, présence d'autres photogrammes).

La séance est accompagnée au piano par Axel Nouveau, élève de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Pour télécharger le programme complet, cliquez ici!
Télécharger >