MAI
  • VEN
    17
    MAI
  • SAM
    18
    MAI
  • DIM
    19
    MAI
  • LUN
    20
    MAI
  • MAR
    21
    MAI
  • MER
    22
    MAI
  • JEU
    23
    MAI
  • VEN
    24
    MAI
  • SAM
    25
    MAI
  • DIM
    26
    MAI
  • LUN
    27
    MAI
  • MAR
    28
    MAI
  • MER
    29
    MAI
  • JEU
    30
    MAI
  • VEN
    31
    MAI
  • SAM
    1
    JUIN
  • DIM
    2
    JUIN

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mer. 05 Novembre 2014 à 14h00

Mer
05
NOV
14h00
PARADIS PERDU (1939)

 

 

 

 

En première partie : Un documentaire "hygiéniste" La syphilis, on doit le dire (7')

 

 

DRAME - 103' - parlant

Réalisation : Abel Gance

Interprètes : Fernand Gravey, Micheline Presle, Elvire Popesco, André Alerme, Robert Pizani, Monique Rolland, Robert le Vigan, Jane Marken, Gérard landry, Gaby Andreu, Edmond Beauchamps

Résumé : Pierre Leblanc (Fernand Gravey), jeune peintre sans le sou, rencontre une charmante jeune fille, Janine (Micheline Presle), au bal du 14 Juillet 1914. Il perd sa trace et la cherche pendant des semaines. C’est par hasard qu’il la croise en livrant une robe du grand couturier Calou (André Alerme) à la princesse Sonia Vorochine (Elvire Popesco). Pierre et Janine tombent amoureux, se marient et le jeune homme est engagé par le couturier. Mais la guerre éclate et Pierre part au front. Un jour, il apprend qu’il est le père d’une ravissante fillette mais que sa femme est morte en donnant naissance à leur enfant. Pierre ne veut pas voir sa fille, responsable à ses yeux de la mort de son amour. Il confie l’enfant à une brave femme, son ancienne concierge. Après la guerre, toutefois, il surmonte sa douleur et accepte d’élever sa fille. Il est très ému de retrouver, quand elle grandit, la même beauté, les mêmes mimiques, la même façon de chanter que sa mère.

Ce film vient d'être tout recemment restauré par Pathé, et avec la participation de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, à l'occasion des cent ans de la Grande Guerre. Cette restauration a été réalisée essentiellement à partir du négatif original, pour lequel le montage a été reconstruit au plus proche du montage originel. L’ensemble de la restauration a été effectué par le laboratoire L’Immagine Ritrovata sous le contrôle de Pathé et de Georges Mourier. 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.