13/08/2014

Une découverte importante : les cahiers de recherches, d’études et de fabrication de Pathé

La Fondation Jérôme Seydoux Pathé et l’Association CECIL viennent de signer avec une convention de partenariat pour la numérisation de 140 cahiers de recherche Pathé, rédigés entre 1906 et 1930.
A l’instar de la fondation, CECIL, le Cercle des conservateurs de l'image latente, se consacre à la préservation des archives, et particulièrement à l’histoire de Kodak. Parmi les 1300 cahiers conservés par cette association, la fondation a sélectionné ceux afférents à l’histoire de Pathé, antérieurs à la création de Kodak-Pathé en 1927. 
Dans les premières années de son développement, Pathé a entraîné ses ingénieurs et ses directeurs d’ateliers vers la recherche appliquée. Procédés techniques, recherches en chimie, méthodes de travail : chaque étude faisait l’objet de rapports jusqu’à son application industrielle. Une variété de sujets est ainsi abordée dans les cahiers, concernant des domaines comme la fabrication des appareils et de la pellicule, le développement et le tirage des films, les formats amateurs, l’installation des usines, etc. 
La découverte de ces documents, que l’on pensait disparus, constitue une avancée considérable pour l’histoire des techniques photographiques et cinématographiques. 
La numérisation des cahiers par la fondation a pour but la consultation des documents à la Fondation (Paris) et à l’Association CECIL (Chalon-sur-Saône). Elle permettra, à partir du second semestre 2014, la création d’un pôle de représentation des collections de CECIL à la Fondation et la préparation d’un colloque sur l’histoire des techniques du cinéma.