NOV
  • MER
    15
    NOV
  • JEU
    16
    NOV
  • VEN
    17
    NOV
  • SAM
    18
    NOV
  • DIM
    19
    NOV
  • LUN
    20
    NOV
  • MAR
    21
    NOV
  • MER
    22
    NOV
  • JEU
    23
    NOV
  • VEN
    24
    NOV
  • SAM
    25
    NOV
  • DIM
    26
    NOV
  • LUN
    27
    NOV
  • MAR
    28
    NOV
  • MER
    29
    NOV
  • JEU
    30
    NOV
  • VEN
    1
    DEC

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mer. 16 Décembre 2015 à 17h00

Mer
16
DEC
17h00
La Victoire ou la mort ! suivi de 3 courts-métrages (1H) - Présenté par Mariann Lewinsky

L'Italie, qui entre dans la production en 1905 avec un retard de quelques dix ans, devient en peu de temps un concurrent farouche des entreprises françaises. Trois genres cinématographiques " made in Italie " conquièrent les marchés mondiaux de cinéma entre 1909-1913 : les séries comiques, les péplums et le diva film.

 

 

 

 

 

Séance présentée par Mariann Lewinsky

La Victoire ou la Mort ! ( Vittoria o Morte !) - Italie - 1912

(Durée : 40 minutes)

Copie teintée 

Production : Itala Film Turin

Caméra : Segundo de Chomon

Interprètes : Berta Nelson (Contesse Bianca Alberti)

Réalisareur : inconnu

Dans Vittoria o Morte ! l'actrice Berta Nelson qui, dans les années 20, aura sa propre maison de production - la Nelson Film - n'est pas une diva classique à la Lyda Borelli ou Pina Menichelli dans les mélodrammes amoureux. Elle est une jeune héroine athlétique dans un film d'action des plus étonnants, réalisé avec de magnifiques effets speciaux (sauts d‘avion, navires en feu, choloforme et documents volés…).  Du grand Segundo de Chomon.

 

Gribouille entre deux feux (Le due innamorate di Cretinetti) - Italie - 1911

(durée : 10 minutes)

Réalisation : André Deed

Interprètes : Valentina Frascaroli, André Deed

Production : Itala Film Turin

Bel exemple d'algèbre de l'amour, basé sur les nombres impairs: 1 homme + 2 femmes + 2 hommes = 2 couples + 1 homme seul (qui fait un exit à la Charlot).

Avec 90 films de 1909 à 1911 produits par l‘Itala à Turin, le Cretinetti (Gribouille en Français) de André Deed mets en scène, sans aucun doute, la premiere vraie vedette de cinéma. Sa femme et partenaire, la ravissante Valentina Frascaroli alias Gribouillette, vient du célèbre théâtre italien Rossini. Elle excelle aussi bien dans les rôles hilarants que dramatiques. Elle aura en France sa propre série chez Pathé en 1914.

 

 

La Reine de Ninive (La regina di Ninive) - Italie - 1911

(Durée : 11 minutes )

Réalisation : Luigi Maggi

Scénario : Arrigo Frusta

Production : Ambrosio

Interprètes : Gigetta Morano (La reine Tamari ), Alberto Capozzi (Assur)

Pourquoi perdre du temps avec des péplums intérminables, si on peut avoir tout - adultère, régicide, matricide  -  en dix minutes, dans un court-métrage si bien réalisé et si bien joué ? Gigetta Morano, ici reine Tamari de Ninivé, était une actrice complète et très populaire, et l'héroïne des comédies brillantes de Eleuterio Rodolfi.

 

Léa et sa pelote (Léa et il gomitolo) -Italie - 1913

(Durée : 5 minutes)

Le cinéma s'avère solidaire d‘une adolescente dans une situation clef où elle réalise qu'être femme veut dire ne pas être libre de faire ce que l’on veut (lire et sortir plutôt que tricoter).

 

Attention ! Dû au format pellicule 35 mm des films projetés, les cartons des films étrangers ne sont pas sous-titrés. Cependant, nous estimons que cela n'affecte pas la compréhension du récit.

Tous les films sont projetés au format pellicule 35 mm et accompagnés au piano par les étudiants de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.