NOV
  • SAM
    18
    NOV
  • DIM
    19
    NOV
  • LUN
    20
    NOV
  • MAR
    21
    NOV
  • MER
    22
    NOV
  • JEU
    23
    NOV
  • VEN
    24
    NOV
  • SAM
    25
    NOV
  • DIM
    26
    NOV
  • LUN
    27
    NOV
  • MAR
    28
    NOV
  • MER
    29
    NOV
  • JEU
    30
    NOV
  • VEN
    1
    DEC
  • SAM
    2
    DEC
  • DIM
    3
    DEC
  • LUN
    4
    DEC

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Jeu. 17 Décembre 2015 à 14h00

Jeu
17
DEC
14h00
The Dream lady (54')

Ce film romantique et divertissant a toutes les qualités qui faisaient le succès des production Bluebird Photoplays en Europe et au Japon : jeunes actrices avec charme et glamour comme Carmel Myers ou Mae Murray, intrigues modernes, souvent inspirées de romans écrits par des femmes, avec un zest d'esprit et d'originalité.

Comme pour Lois Weber ou Alice Guy, les films de l'actrice et réalisatrice Elsie Jane Wilson ont, dans le passé, été attribués à son mari, Rupert Julian. Les réalisatrices des années 10 ont été mises  aux oubliettes. Presque tous les films de Elsie Jane Wilson n'existent plus. Les Archives du Films Francaises ont heureusement conservé dans ses collections une douzaine de films produits par Bluebird Photoplays, ce qui nous permet de redécouvrir le merveilleux Dream Lady.

 

 

Et pourquoi pas ? (The Dream Lady) - 1918

USA

(Durée : 54 minutes)

Copie pellicule en 35 mm

Production : Bluebird Photoplays  - Universal

Réalisation :  Elsie Jane Wilson

Scénario : Fred Myton, d'après le roman Why Not? de Margaret Widdemer

Interprètes : Carmel Myers (Rosamond Gilbert), Thomas Holding (Max Standish), Kathleen Emerson (Sydney Brown), Harry Von Meter (James Mattison), Philo McCullough (Jerrold), Elizabeth Janes (Allie).

Avoir des rêves et des désirs c'est bien.  C’est encore mieux si l‘on hérite des moyens qui permettent de les réaliser.

Résumé : Rosamond Gilbert (Carmel Myers) est une orpheline solitaire, jusqu’au jour où elle hérite d‘un oncle qui  lui laisse une petite fortune. Elle achète bientôt un bungalow, adopte une enfant trouvée, Allie (Elizabeth Janes) et ouvre un magasin dans lequel elle va prédire l’avenir, espérant que d'autres pourront réaliser leur rêve…

 

Attention ! Dû au format pellicule 35 mm des films projetés, les cartons des films étrangers ne sont pas sous-titrés. Cependant, nous estimons que cela n'affecte pas la compréhension du récit.

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les étudiant de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.