JUILLET
  • JEU
    18
    JUILLET
  • VEN
    19
    JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET
  • MER
    31
    JUILLET
  • JEU
    1
    AOUT
  • VEN
    2
    AOUT
  • SAM
    3
    AOUT

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Ven. 18 Décembre 2015 à 16h00

Ven
18
DEC
16h00
GOSSETTE - EP. 5 & 6 - LES LETTRES VOLEES suivi de LA VENGEANCE DU MORT

GOSSETTE,  fiction en six épisodes, narre les aventures d’une pauvre orpheline qui sauvera la vie d’un aristocrate faussement accusé de meurtre. Cette adaptation au cinéma d’un feuilleton populaire  a connu un très grand succès. Cette synthèse réussie d’un scénario populaire et de techniques cinématographiques d'avant-garde mérite d’être aujourd’hui redécouverte. Germaine Dulac utilise divers effets visuels pour exprimer des gammes variées d’émotions, différencier la perception subjective des personnages et n’hésite pas à bousculer les clichés sur les rôles sexuels ou les comportements de classe. Ce cinéroman est à redécouvrir dans sa nouvelle version numérisée par Gaumont Pathé Archives et la Cinémathèque française.

Germaine Dulac, la grande réalisatrice de l'Avant-Garde française des années vingts, a aussi produit des fictions et des documentaires, exploité différents genres - du mélodrame à la satire – et expérimenté des formats trés variés qui vont de la phono-scène de quelques minutes au ciné-roman de plusieurs heures.

" Tous les ingrédients du genre sont au rendez-vous : innocence persécutée, sombres machinations, déguisements et changements d’identité, acrobaties et morceaux de bravoure en tous genres, retournements de situation imprévus, suspense : le tout raconté avec une véritable verve de conteur alliée à un sens aiguisé de la mise en scène." (Claude Rieffel)

 

Gossette - 1923

Episodes 5 et 6 (durée 76 minutes)

Production : Louis Nalpas, Société des Cinéromans

Distribution : Pathé Consortium

Réalisation : Germaine Dulac

Assistante à la réalisation : Marie-Anne Malleville

Scénario : Germaine Dulac

D’après le roman de Charles Vayre publié en feuilleton dans le quotidien L’Écho de Paris du 23/11/1923 au 24/1/1924.

Interprètes : Régine Bouet (Gossette), Georges Charlia (Philippe de Savières), Maurice Schutz (M. de Savières), Madeleine Guitty (Mme. Bonnefoy), Jean-David Evremon (Robert de Tayrac)

 

Les Lettres Volées - 1923

(41 minutes)

Résumé de l'épisode : Philippe refuse de répondre aux questions du commissaire. Il est incarcéré. Robert organise alors l’enlèvement de Gossette qu’il fait conduire dans une maison isolée. Robert a également volé les lettres que Philippe a écrites jadis à Mme de Tayrac qui, justement, constate le vol. Robert montre les lettres à Gossette mais celle-ci lui crache son mépris à la figure. Le chauffeur qui a enlevé Gossette, mécontent de son maître, écrit au juge et fait évader Gossette qui se précipite chez Mme de Tayrac.

 

La Vengeance du mort - 1923

(35 minutes)

Résumé de l'épisode : Gossette s’explique devant Lucienne et lui dit le rôle néfaste joué par son mari. Robert raille les accusations de sa femme et la menace. Ayant appris la trahison de son chauffeur il demande à Andriano de le supprimer. Mais le chauffeur, avant de succomber, blesse mortellement le gitan. Robert, qui se croit à l’abri, est convoqué chez le juge d’instruction. Là, il se trouve en présence de Philippe dont l’identité a été reconnue, de Gossette et de Varades. Varades donne connaissance d’une lettre posthume du chauffeur dans laquelle il avoue tous ses crimes exécutés sur ordre de Robert. Confondu ce dernier est arrêté. Philippe, réhabilité rentre en possession des biens familiaux et épouse Gossette.

 

Toutes les séances sont accompagnées au piano  par les étudiants de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.