MAI
  • VEN
    17
    MAI
  • SAM
    18
    MAI
  • DIM
    19
    MAI
  • LUN
    20
    MAI
  • MAR
    21
    MAI
  • MER
    22
    MAI
  • JEU
    23
    MAI
  • VEN
    24
    MAI
  • SAM
    25
    MAI
  • DIM
    26
    MAI
  • LUN
    27
    MAI
  • MAR
    28
    MAI
  • MER
    29
    MAI
  • JEU
    30
    MAI
  • VEN
    31
    MAI
  • SAM
    1
    JUIN
  • DIM
    2
    JUIN

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Sam. 11 Juillet 2015 à 14h00

Sam
11
JUIL
14h00
Le Fonds Pathé - "Magies et sortilèges"

Du 8 au 28  juillet 2015

Avant de devenir un spectacle sédentaire, le cinéma fut une attraction nomade présentée de foire en foire. Pathé contribua grandement à la propagation du cinéma forain en produisant plus de 1500 films entre 1896 et 1907. Cette première période très florissante de la filmographie Pathé témoigne de l´expansion de la société, depuis la création de Pathé Frères par Charles et Emile Pathé (septembre 1896) jusqu´au développement des succursales à travers le monde.

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé présente, du 8 au 28 Juillet prochain, un cycle intitulé "LE FONDS PATHE", consacré à cette filmographie des premiers temps. Des films rares, de genres différents : fééries, scènes à truc, plein air, scènes comiques ou dramatiques…tous témoins d’une société aujourd’hui disparue.

Au total, 10 programmes d’environ 50 mn chacun composés de films courts (1 à 12 minutes) regroupés en différentes thématiques : « Péripéties enfantines », « Histories d’enfants », « Ah les femmes ! », « Bon appétit », « Magie et sortilèges », « Au spectacle »…et une série de « Best of » déjà largement plébiscités par les premiers spectateurs de la Fondation.

 

MAGIE ET SORTILEGES – 40'

 

Aladin et la lampe merveilleuse – 1906 – 12’

Production : Pathé frères

Réalisation : Albert Capellani

Scénario : D’après Les Mille et une nuits

Directeur de la photographie : Segundo de Chomón

Chef décorateur : Hugues Laurent

Interprète : Georges Vinter (Aladin)

Résumé : Aladin, fils d’un pauvre tailleur nommé Mustapha aime sans espoir la princesse Badroulboudour, fille du Sultan. Il rencontre un jour un sorcier africain qui l’emmène avec lui et le charge d’aller chercher au centre de la Terre une lampe aux propriétés merveilleuses. Après de nombreuses péripéties, Aladin reste en possession de la lampe et, grâce à ce talisman, sa mère et lui acquièrent des richesses immenses ce qui permet à Aladin d’épouser sa princesse lointaine. Cependant, le sorcier, jaloux de la fortune d’Aladin, s’introduit chez ce dernier, vole la lampe et enlève la princesse.

 

Rigadin et la baguette magique – 1912 – 5’4

Résumé : Rigadin, victime d’une femme acariâtre, vindicative et volontaire, assiste à une séance de magie blanche. Il est stupéfait par le résultat vraiment surprenant que l’homme de l’art obtient avec l’aide d’une baguette magique. Il fait l’acquisition de ce fétiche et tente lui-même l’expérience...

 

Electric Hôtel – 1908 – 7’55

Production : Pathé frères

Réalisation : Segundo de Chomón

Scénario : Segundo de Chomón

Directeur de la photographie : Segundo de Chomón

Interprète : Julienne Mathieu

Résumé : Un couple arrive dans un hôtel. Dans la chambre, la magie opère…

 

La fée des Roches noires – 1901 – 2’

Production : Pathé frères

Résumé : Un paysan va pour se reposer sur une pierre, à l’ombre d’une grotte. Survient une pauvre vieille pliant sous le poids d’un fagot. Elle implore son aide, mais il refuse avec brutalité. Afin de le punir de son mauvais cœur, la vieille se transforme en une jeune et jolie fée montée sur un magnifique char romain traîné par des cygnes. D’un coup de baguette sur la grotte, elle en fait jaillir une cascade qui inonde le malheureux.

 

Cuisine ensorcelée – 1902 – 1’15

Production : Pathé frères

Résumé : Dans une cuisine, un homme est en proie à des visions effrayantes : sa tête prend l'apparence de celle d'un veau ; un lapin sort d'une casserole et lui tire dessus ; un squelette apparaît derrière chaque porte de placard.

 

Nuit terrible – 1903 – 1’

Production : Pathé frères

Résumé : Au moment de se coucher, un homme est victime de phénomènes étranges. Son lit se dérobe systématiquement sous lui et, après plusieurs tentatives infructueuses, la chambre explose, ne laissant que des décombres.

 

La jeteuse de sort – 1906 – 7’2

En provenance du Théâtre forain MORIEUX.

Production : Pathé frères

Résumé : Partant pour la ville, tout joyeux, un paysan rencontre soudain sur la route la sorcière du village que tout le monde craint et que tout le monde abhorre. Il ne peut l'éviter et accepte même la fleur qu'elle lui tend pour son malheur hélas, car, usant de son pouvoir, elle l'a ensorcelé et ni les railleries de ses compagnons ni les supplications de sa jeune femme ne l'empêchent de suivre cette femme maudite qui le tient sous son joug tyrannique.

 

Monsieur et Madame sont pressés – 1901 – 1’45

Production : Pathé Frères

Résumé : Madame se lève et court à la pendule. Elle réveille brusquement son mari. Jamais ils ne seront prêts. Dans la hâte qu'ils mettent à s'habiller ils ne trouvent plus leurs vêtements. Madame essaie-t-elle de mettre son jupon qu'immédiatement c'est le pantalon de son mari qu'elle a dans les mains. Même jeu du côté de Monsieur. Ils se disputent, et, de rage, jettent tous leurs vêtements pêle-mêle.

 

La valse à la mode – 1908 – 2’45

Production : Pathé frères

Résumé : Un jeune homme entre dans un café et entend La Valse de la veuve joyeuse et il court acheter le morceau. L'exemplaire acheté, il chantonne le long du chemin et aperçoit deux policiers qui se mettent à valser. Irrésistiblement, le jeune homme se met à valser, prenant pour partenaire un réverbère. Puis, devant un joueur d'orgue, un cheval commence lui aussi à valser.

 

Les films sont accompagnés au piano par Thomas Lavoine, élève de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.