JUILLET
  • DIM
    14
    JUILLET
  • LUN
    15
    JUILLET
  • MAR
    16
    JUILLET
  • MER
    17
    JUILLET
  • JEU
    18
    JUILLET
  • VEN
    19
    JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mer. 06 Mai 2015 à 14h00

Mer
06
MAI
14h00
Le désordre et la loi

LE CRIME A L'ECRAN - 22 Avril au 16 Juin 2015

La Belle Epoque est friande de récits criminels. La presse populaire et les affiches, les théâtres et l’édition bon marché en servent régulièrement leur lot au public. C’est une matière pleine d’action et de sensations fortes, ancrée dans la réalité quotidienne, dont va aussi s’inspirer le cinéma. Toutes les histoires ont en commun un certain imaginaire, lointainement issu des Mystères de Paris d’Eugène Sue, où le crime révèle la face cachée de la société bourgeoise triomphante : un monde souterrain inquiétant, menaçant. Les histoires de crimes ont pour raison d’être de dramatiser la vie dans la grande ville. Ainsi les premiers films criminels contiennent-ils quelques-unes des plus remarquables séquences qui aient été tournées en extérieur dans les rues de Paris et de sa banlieue. Il faudra la guerre pour couper court à cet imaginaire de la criminalité très ancré dans le XIXe siècle.

C’est au travers d’une trentaine de films, courts et longs métrages, que la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé se propose de revenir aux tous débuts d’un genre cinématographique encore très prisé aujourd’hui , et de faire revivre au public les frissons des spectateurs d’il y a cent ans.

 

Le désordre et la loi (50’)

 

Les cambrioleurs modernes (1902) - 5'57 - (DCP)

En provenance du Théâtre forain Morieux

Production : Pathé Frères

Scène comique

Résumé : Lutte homérique entre cambrioleurs et gendarmes.

 

Histoire d’un crime (1901) - 6’ - (DCP)

Production : Pathé Frères

Scène dramatique

Résumé : Un cambrioleur s’introduit dans une banque et poignarde le cassier. Après avoir été arrêté, à la morgue il demande pardon devant le cadavre du caissier. Dans sa cellule trois souvenirs de différents moments  de sa vie lui apparaissent. Le flash-back s’estompe : La porte de la cellule s’ouvre alors, laissant passer un prêtre et cinq hommes en redingote, l’air sévère, qui réveillent le prisonnier et sortent avec lui. Il est ligoté, ses cheveux tondus sur le cou, sa chemise ouverte, exhorté par le prêtre qui brandit un crucifix. Il est emmené dans une cour où se dressent les bois de la guillotine.....

 

Le tour du monde d’un policier (1906) - 11’ - (35 mm)

Réalisation : Charles Lucien Lépine

Production : Pathé Frères

Interprète : Georges Vinter

Scène dramatique

Résumé : Un banquier s'enfuit avec tous les fonds et un détective est mis à ses trousses. A Suez, le détective est drogué avec un narcotique par le fuyard. A Bombay, nouvelle déception. A Yokohama il se prend un coup de poing. En Amérique, ils tombent en pleine période électorale.

 

Les chiens policiers (1907) - 14’ - (35 mm)

Réalisation : Lucien Nonguet

Production : Pathé Frères

Résumé : Des cambrioleurs s'introduisent dans une villa, un domestique les surprend et ils s'enfuient par une fenêtre. Les complices se retrouvent au café pour partager leur butin. Alors que l'un des leurs en négocie la valeur, des agents les surprennent.

 

Les faux monnayeurs (1907) - 8' - (35 mm)

En provenance du Théâtre forain Morieux.

Production : Pathé Frères

Scène dramatique

Résumé : Le chef de la police secrète avise le public qu'une prime de 10000 francs sera remise à qui livrera mort ou vif le meneur d'une bande fameuse dont le trafic cause un grave préjudice au commerce de Manchester. Qui est cet homme ? C'est un habile coquin, qui dépiste toutes les recherches et perquisitions de la police.

 

La course des sergents de ville (1907) - 5’ - (35 mm)

En provenance du Théâtre forain Morieux

Production : Pathé Frères

Scène comique

Résumé : Un chien vole un gigot à l'étal d'une boucherie. S'ensuit une course poursuite avec des policiers tentant d'attraper le chien et son recel à travers les rues.

 

Les voleurs noctambules (1908) - 8’ - (35 mm)

Production : Pathé Frères

Scène comique

Résumé : Un vieil avare prépare son lit mais avant, il compte son argent et le place sous le matelas. Il est à peine endormi que deux voleurs grimpent sur le toit et descendent par une lucarne dans une mansarde située au-dessus de la pièce. Ils percent un trou dans le plafond mais le bruit réveille le vieil homme qui, sans prendre le temps de s’habiller, saute sur une bicyclette et court au poste de police.

 

Les films sont accompagnés au piano par David Cassan, élève de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

En partanariat avec L'exposition "CINEMA PREMIERS CRIMES" qui se tiendra du 17 avril au 2 Août 2015 à la Galerie des Bibliothèques de la Ville de Paris. Plus d'informations sur http://www.paris-bibliotheques.org/expositions/premiers-crimes/

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.