EXPOSITIONS

temporaire et permanente

Du MAR. 21 NOV. 2017 au SAM. 10 MARS. 2018

DU
MAR
21
NOV
AU
SAM
10
MARS
Aux origines des trucages : SEGUNDO DE CHOMON
Créateurs d’effets spéciaux, coloriste, photographe, opérateur et metteur en scène, Segundo de Chomón est l’un des pionniers les plus fascinants des débuts du cinéma en Europe.
Débutant sa carrière à Barcelone, il arrive à Paris en 1906, puis retourne en Espagne avant de parfaire son art des effets spéciaux en Italie, auprès de Giovanni Pastrone.
A la suite de Georges Méliès, son modèle, il s’impose jusqu’au début des années 1920 comme le maître des trucages, employant tour à tour le procédé image par image, les ombres, l’animation, les effets d’échelle, etc. 
 
L’exposition que lui consacre la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé s’attache particulièrement à la période 1906-1909, pendant laquelle Chomón travaille chez Pathé à la réalisation de scènes à trucs dont le caractère fantastique, merveilleux et comique enrichit le catalogue. Elle présente pour la première fois des affiches provenant de la collection de Pierre Tchernia, des photographies du fonds de l’acteur et scénariste Max Bonnet, avec lequel travailla Chomón, ainsi qu’un ensemble de photographies déposées au Museo Nazionale del Cinema de Turin par Robert de Chomón, le fils de Segundo. La sélection effectuée par la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, parmi un ensemble inédit de plus de 350 pièces, présente un rare travail de photographies de plateau au début du XXe siècle. Elle témoigne également de l’art des décors et des trucages et nous montre les coulisses des théâtres de prise de vues de Pathé. Entre sciences de la mise en scène, de la direction d’équipe, mais aussi du « bricolage », le cinéma de Segundo de Chomón nous enchante par ses trouvailles. 
 
Aux origines des trucages : Segundo de Chomón, en collaboration avec le Museo Nazionale del Cinema (Turin) 
du mardi 21 novembre 2017 au samedi 10 mars 2018, 
du mardi au jeudi de 13h à 19h, le vendredi de 14h à 20h, le samedi de 11h30 à 19h.
Tarif : à partir de 3 €.