JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET
  • MER
    31
    JUILLET
  • JEU
    1
    AOUT
  • VEN
    2
    AOUT
  • SAM
    3
    AOUT
  • DIM
    4
    AOUT
  • LUN
    5
    AOUT

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Jeu. 13 Septembre 2018 à 14h00

Jeu
13
SEPT
14h00
Séance spéciale consacrée à Musidora, présentée par les Amis de Musidora

Pour la rentrée, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé revient sur la carrière de femmes qui, derrière la caméra, ont œuvré pour le développement de l’industrie cinématographique aux tous premiers temps du cinéma. En présentant ce cycle de films, c’est un hommage que la Fondation rend à des femmes de talent souvent relayées au second plan, au profit de leurs homologues masculins. Cette programmation vient, par la même occasion, commémorer les 50 ans de la disparition d’Alice Guy, pionnière du cinéma français.

 

 

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les élèves de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris). 

 

 

Séance spéciale « Le Grand Souffle » et présentation d’un fragment de « Vicenta », présentés par Yvon Dupart 

En partenariat avec Les amis de Musidora et la Cinémathèque française. 

 

Le Grand souffle, 1915 (30min)

Réalisation : Gaston Ravel

Avec : Edouard Mathe, Musidora, René Navarre

Synopsis : À Marseille, Baptistin (René Navarre) est le fils dévoyé de Thérésine, poissonnière du Vieux Port, qui se console avec sa petite fille, Naïs. Le 3 août 1914, le Petit Marseillais annonce la déclaration de guerre, mais Baptistin reste indifférent à l'élan patriotique. Une nuit où le nervi projette avec ses amis de détrousser les promeneurs, il croise la route de Jeanne Duroc (Musidora), chanteuse de l'Opéra-Comique venue passer ses vacances dans sa villa méditerranéenne et dont le désarroi l'émeut tant qu'il finit par la défendre.

Le film est projeté en version numérique, la copie provient de Gaumont Pathé Archives

 

 

Fragment de Vicenta, 1919 (20min)

Réalisation et scénario : Musidora

Production : Société des Films Musidora

Avec : Musidora, Jean Guitry, Maurice Guiraud-Rivière

Synopsis : Considéré comme perdu, ce fragment du film a été redécouvert en 2016 par le Cinémathèque française, qui a restauré la copie en 2017.

Copie restaurée par la Cinémathèque française, projeté en version numérique

 

 

Musidora (1889 – 1957)

Connue pour son rôle d’Irma Vep, femme vénéneuse, dans Les Vampires de Louis Feuillade, Musidora est également la muse des artistes surréalistes. En dehors de l’image véhiculée par ses personnages de séductrice à l’écran, Musidora écrit, produit et réalise ses propres films : Minne (1916), La Vagabonde (1917) et La Flamme cachée (1918) 3 films  inspirés par l’œuvre de Colette, puis Vicenta (1919).
Elle continue la réalisation de ses propres films  en Espagne où elle rencontre l'amour avec Antonio Cañero.

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

POUR TÉLÉCHARGER TOUTE LA PROGRAMMATION, CLIQUER CI-DESSOUS
Télécharger >