JUILLET
  • DIM
    14
    JUILLET
  • LUN
    15
    JUILLET
  • MAR
    16
    JUILLET
  • MER
    17
    JUILLET
  • JEU
    18
    JUILLET
  • VEN
    19
    JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mer. 10 Septembre 2014 à 16h00

Mer
10
SEPT
16h00
LES ENCHANTEURS – Segundo de Chomon
« Segundo de Chomón est sans doute l'un des hommes les plus mal connus parmi les pionniers de la cinématographie en Europe,  et singulièrement parmi ceux qui ont contribué à faire du cinéma, un art à part entière.(….)  A partir de 1899 et durant dix ans, il se consacre au cinéma pour le compte de Pathé (…). D’abord coloriste de films, devenu très vite opérateur, spécialiste de trucages et effets spéciaux, concepteur d’appareils et de machinerie, pionnier de la prise de vue et du cinéma d’animation, scénariste et réalisateur de films, il s’est affirmé au cours de ces différentes étapes comme un des plus féconds et des plus originaux créateur de formes de la technique et de l’art cinématographiques de son époque (…. )» *.

 

Séance accompagnée au piano par Thomas LAVOINE, élève de la classe d'improvisation au piano de Jean-François Zygel (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris)
 
ELECTRIC HOTEL (1908) – 7’  
Un couple arrive dans un hôtel. Dans la chambre, la magie opère….
 
LE SCARABEE D’OR (1907) – 2’36
Un scarabée d’or gigantesque grimpant le long du mur d’un palais est aperçu par un sorcier égyptien qui le jette dans un creuset : un jet d’eau en jaillit, s’égrène dans l’air, se multiplie, donne naissance à des femmes charmantes qui évoluent aux yeux du sorcier effaré et ébloui.
 
LA FLUTE ENCHANTEE (1906) – 8’55
Dans une humble chaumière habitent un jeune serf et sa charmante épouse. Mais le riche seigneur, leur maitre, convoite cette dernière ; il l’a fait conduire au château par ses hommes d’armes et emprisonne l’époux.
 
LE SORCIER ARABE (1906) – 2’
Un sorcier trace des signes sur le sable et fait apparaître de charmantes jeunes femmes. Il fait d’autres signes et elles disparaissent puis réapparaissent. Il les transforme également en fleurs.
 
LE FILS DU DIABLE (1906) – 13’30
Le jeune Satan s’ennuie aux Enfers et ses parents, inquiets, ont décidé de l’envoyer à Paris avec son médecin qui lui servira de mentor
 
L’OBSESSION DE L’OR (1906) – 6’17
Un jeune peintre dans son atelier reçoit la visite de son propriétaire qui vient lui réclamer le terme. Pas un sou ! Comment faire ? Dans huit jours il sera sur le pavé et cette pensée le désespère. Rêve ou réalité ? Voilà que des coffres forts se présentent à lui…
 
KIRIKI ACROBATES JAPONAIS (1907) – 4’04
Les acrobates étendus sur le sol, sont photographiés en plongée et donnent à l’écran l’illusion parfaite d’être en position verticale…
 
LE SPECTRE ROUGE (1907) – 8’14
La possession d’un vase ensorcelé confère au spectre rouge un pouvoir surnaturel. Une femme tente de s’emparer du précieux talisman. Elle parvient à tromper sa vigilance et à s’emparer du vase convoité.
 
EN AVANT LA MUSIQUE (1907) - 2'
Un portique dont les colonnes sont des clés de sol et le haut une portée de musique. Dans ce portique, un groupe de musiciens en tenues vaguement thermidoriennes forme un petit orchestre composé de quatre hommes et de quatre femmes. 
 
LES ROSES MAGIQUES (1907) – 3’12
Sous la baguette du magicien, femmes et fleurs évoluent sous l’œil charmé du spectateur, dans une palette de couleurs éblouissantes.
 
VOYAGE SUR JUPITER (1909) – 8’05
Dans un palais médiéval un astronome montre au Roi diverses planètes dont Jupiter, grâce à son télescope. Le rêve prend forme.
 
_____________________________________________________________________________________
*Juan Gabriel Tharrats – Ségundo de Chomon, un pionnier méconnu du cinéma européen  (Ed.l’Harmattan 2009)

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.