MAI
  • MER
    15
    MAI
  • JEU
    16
    MAI
  • VEN
    17
    MAI
  • SAM
    18
    MAI
  • DIM
    19
    MAI
  • LUN
    20
    MAI
  • MAR
    21
    MAI
  • MER
    22
    MAI
  • JEU
    23
    MAI
  • VEN
    24
    MAI
  • SAM
    25
    MAI
  • DIM
    26
    MAI
  • LUN
    27
    MAI
  • MAR
    28
    MAI
  • MER
    29
    MAI
  • JEU
    30
    MAI
  • VEN
    31
    MAI

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Ven. 17 Avril 2015 à 16h00

Ven
17
AVRIL
16h00
Fanfan la tulipe : Chap. 7 et 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fanfan la tulipe

Ciné-roman en 8 chapitres réalisé par René Leprince (1925)

Production : Société des Cinéromans

Edition : Pathé Consortium Cinéma

Interprète : Claude France, Simone Vaudry, Renée Héribel, Ninon Gilles, Aimé Simon-Girard, Jacques Guilhène, Alexandre Colas, Paul Guidé, Pierre de Guingand, Paul Cervières, Jean Peyrière, Mario Nasthasio, Jean Demerçay

Les films sont accompagnés au piano par David Cassan, élève de la classe d’improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de la Musique et de la Danse de Paris.

 

Septième chapitre : Le départ du maréchal (90’)

Résumé : Le maréchal vient faire ses adieux au roi avant de partir en campagne. Fier à Bras, caché, voit l’homme qui a enlevé Perrette frapper à la porte de la maison de Lurbeck. Il le fait arrêter. L’homme, emmené devant l’Intendant de police avoue et dit que Perrette a été emmenée vers les Flandres. Fier à Bras demande l’autorisation de rendre visite à Favart qui lui remet la fameuse lettre de Tardenois pour Lurbeck. Le maréchal a installé son quartier général au château de Fontenoy. Lurbeck impose sa présence à d’Aurilly. La troupe des Favart arrive et Fanfan apprend de Fier à Bras que c’est Lurbeck qui a enlevé Perrette mais d’Aurilly qui s’est mêlé aux soldats a également entendu. Il se précipite à son bureau et surprend Lurbeck ayant en main un document important. Mais Lurbeck cynique lui dit qu’il détient Perrette, qu’elle se trouve dans le camp hollandais et qu’elle sera fusillée s’il ne reparaît pas ! Ils se battent et mettent le feu à la pièce. Fanfan sauve d’Aurilly des flammes. Chez les Anglais, de Lurbeck a remis au duc de Cumberland les papiers qu’il a dérobés. D’Aurilly, crie dans son délire que “quelqu’un a volé les papiers”. Plus tard, il demande pardon à Fanfan puis lui dévoile la vérité. Fanfan, alors, va trouver le maréchal en pleine représentation.

 

Huitième chapitre : Fontenoy

Résumé : Dans ce chapitre, nous assistons à la bataille de Fontenoy. Le maréchal à un moment critique de la bataille ordonne à Fanfan d’avertir le Roi qu’il doit se retirer mais le roi décide de rester. Or, de Lurbeck a pris le commandement d’un détachement de cavalerie anglaise qui s’attaque au Roi de France et à son état-major. Fanfan intervient avec quelques cavaliers. Peu après, la contre attaque des Français les mène à la victoire. Lurbeck est séparé des troupes anglaises alors que Fier à Bras et Mme Favart attendent dans le théâtre abandonné. Lurbeck survient et enlève Mme Favart. A l’entrée d’un village, près du front, un carrosse attend le retour de Lurbeck. Dans ce carrosse se trouve Perrette. Sur le champ de bataille, Fanfan dit au maréchal que le roi veut le voir. Au même moment surgit Fier à Bras qui leur crie la nouvelle de l’enlèvement de Mme Favart. Le maréchal ordonne à Fanfan de la retrouver et lui donne pour cela un peloton. Lurbeck en fuite rencontre les comédiens de la troupe qui assistent stupéfaits et sans pouvoir rien faire à l’enlèvement de leur Directrice mais lorsque Fanfan, Fier à Bras et la troupe arrivent, les comédiens leur indiquent le chemin pris par Lurbeck.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.