MAI
  • VEN
    17
    MAI
  • SAM
    18
    MAI
  • DIM
    19
    MAI
  • LUN
    20
    MAI
  • MAR
    21
    MAI
  • MER
    22
    MAI
  • JEU
    23
    MAI
  • VEN
    24
    MAI
  • SAM
    25
    MAI
  • DIM
    26
    MAI
  • LUN
    27
    MAI
  • MAR
    28
    MAI
  • MER
    29
    MAI
  • JEU
    30
    MAI
  • VEN
    31
    MAI
  • SAM
    1
    JUIN
  • DIM
    2
    JUIN

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 09 Avril 2019 à 16h00

Mar
09
AVRIL
16h00
Programme "La Terre est plate" (45min)

Du 10 au 30 avril 2019, en partenariat avec le Centre Pompidou, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé propose un cycle consacré au cinéma des premiers temps et à ses liens avec les avant-gardes artistiques. 

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les élèves de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris).

 

 

Programme : « La Terre est plate » (45min)

Dès 1896, lorsque les progrès techniques autorisèrent l'utilisation d'un matériel portable, les opérateurs quittent l'espace confiné des studios et, sous le coup d'une urgence encore énigmatique à elle-même, entreprennent de dresser l'inventaire filmé de la planète, rapportant des « vues » de toutes les parties du monde. Dans les premiers films de voyage, le lointain est la représentation des opérations mises en œuvre dans l'enregistrement des images : avec la découverte de l'altérité, le cinéma apprend à reconnaître ses pouvoirs et ses effets, et se découvre lui-même, sous une forme réfléchie, comme en un miroir. Mais si le travelling est la figure stylistique originelle du voyage, il est aussi l'analogue du défilement de la pellicule, dans la caméra puis dans le projecteur, où il se retourne et se redéploie sous forme de vision. Avec la multiplication des voyages et l'accélération des déplacements que la technologie moderne produisait, la translation dans l'espace trouvait ainsi spontanément dans l'opération filmique une sorte de mythe originel, de sorte qu’en produisant des images du lointain, les cinéastes ne faisaient, en décrivant ce qu’ils voyaient, que revenir en boucle sur leur propre regard.

 

Opening the Nineteenth Century : 1896, 1990 (9min)

Réalisation : Ken Jacobs

Opening the Nineteenth Century : 1896 de Ken Jacobs est constitué de trois travellings réalisés à la fin du XIXe siècle à Paris, au Caire et à Venise en train, en felouque et en gondole par trois opérateurs Lumière.  Le film, construit en miroir, revient en arrière à partir de son point médian, signalé par un photogramme rouge, qui indique aussi le moment pour les spectateurs de passer devant leur œil droit le filtre qu’ils tenaient devant leur œil gauche (ou inversement) afin de produire une sensation de profondeur et de relief (effet Pulfrich).

Copie 16mm - Lightcone

Ce titre ne sera pas accompagné au piano.

 

Voyage au désert, 1929 (8min)

Réalisation : Pierre Ichac

Images tournées dans le désert du Hoggar au milieu d'une caravane de Touaregs.

Copie 35mm - Collection Cinémathèque Robert-Lynen - restauration CNC

 

Crossing the Great Sagrada, 1924 (15min)

Réalisation : Adrien Brunel

Crossing the Great Sagrada est une parodie satirique des travelogues alors en vogue dans les années 1920. Le titre renvoie à Crossing the Great Sahara, un film réalisé en 1924 par Angus Buchanan que Brunel pastiche allègrement en se jouant des codes de la comédie nonsensique et de la pratique dite du found footage.

Copie 16mm - Lightcone

Ce titre ne sera pas accompagné au piano.

 

Double projection des documentaires de René moreau (14min)

 

Visions de Venise, 1922 (14min)

Réalisation : René Moreau

Production : Films René Moreau

A Venise, le campanile, le palais des Doges, le pont des Soupirs et le quai des Esclavons sont des lieux légendaires recherchés par les visiteurs.

 

Visions de New-York, 1922 (9min)

Réalisation : René Moreau

Production : Films René Moreau

En 1920, New York est une ville moderne. Edifiée sur une île, les gratte-ciel Equitable, Woolworth, Times caractérisent son architecture. Le métro aérien traverse la cité. Les ponts de Brooklyn et de Manhattan relient la métropole aux villes environnantes. 

En collaboration avec la Cinémathèque Robert-Lynen, Mairie de Paris.

 

-------------------

Offre spéciale valable pour toutes les séances du cycle (du 9 au 30 avril 2019) :

Détenteurs de la carte POP' du Centre Pompidou - tarif réduit : 4€

 

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Pour télécharger le programme complet cliquer sur le lien :
Télécharger >
PROGRAMME PAPIER
Télécharger >