MAI
  • VEN
    17
    MAI
  • SAM
    18
    MAI
  • DIM
    19
    MAI
  • LUN
    20
    MAI
  • MAR
    21
    MAI
  • MER
    22
    MAI
  • JEU
    23
    MAI
  • VEN
    24
    MAI
  • SAM
    25
    MAI
  • DIM
    26
    MAI
  • LUN
    27
    MAI
  • MAR
    28
    MAI
  • MER
    29
    MAI
  • JEU
    30
    MAI
  • VEN
    31
    MAI
  • SAM
    1
    JUIN
  • DIM
    2
    JUIN

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 31 Mars 2015 à 16h00

Mar
31
MARS
16h00
Semaine du cinéma autrichien Die Stadt Ohne Juden

Le festival L’Europe autour de l’Europe se déroule tous les ans au printemps à Paris. Pendant un mois il présente des films d’auteur et d’art de la Grande Europe (47 pays européens, membre du Conseil de l’Europe). Plus de cent films (long métrages, documentaires, films de court métrage, d’animation et expérimentaux) sont montrés dans une vingtaine de salles à Paris, où le public peut découvrir les chefs-d’œuvre cinématographiques européens récents et de patrimoine.

Cette année le festival inaugure une collaboration avec la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Dans le cadre d’un hommage au cinéma autrichien, la programmation sera dédiée aux films muets provenant du « Filmarchiv Austria » de Vienne.

 

Pour en savoir plus sur la programmation du festival cliquez ICI

Le Mariage de l’archiduc Karl Franz Josef, prétendant au trône, avec la princesse Zita de Bourbon-Parme au château de Schwarzau (21 Octobre 1911) (8')

(Documentaire, Autriche, 1911, NB, VOSTF)

Produit par Gaumont

 

La Ville sans Juifs / Die Stadt ohne juden (80')

(Fiction, Autriche, 1924, C, VOSTF)

Réalisation : Hans Karl Breslauer

Résumé : À la fin du XIXème siècle, Vienne était la ville avec la plus forte population juive d’Europe. Leur contribution à la renaissance culturelle pendant le déclin de la monarchie danubienne et lors de l’entre-deux-guerres est aujourd’hui considérée essentielle pour la formation de l’identité autrichienne. Mais à la même période, cette Vienne a aussi été un terreau fertile pour la forme la plus terrible et la plus meurtrière de l’antisémitisme qui prend une place douloureuse dans l’histoire sanglante du 20ème siècle.

La Ville sans Juifs est une vision prophétique et expressionniste, qui reste aujourd’hui, malgré son ton humoristique, un témoignage honnête et accablant.

Tous les films sont présentés en 35 mm et accompagnés au piano par Emmanuel Birnbaum.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.