AOUT
  • VEN
    16
    AOUT
  • SAM
    17
    AOUT
  • DIM
    18
    AOUT
  • LUN
    19
    AOUT
  • MAR
    20
    AOUT
  • MER
    21
    AOUT
  • JEU
    22
    AOUT
  • VEN
    23
    AOUT
  • SAM
    24
    AOUT
  • DIM
    25
    AOUT
  • LUN
    26
    AOUT
  • MAR
    27
    AOUT
  • MER
    28
    AOUT
  • JEU
    29
    AOUT
  • VEN
    30
    AOUT
  • SAM
    31
    AOUT
  • DIM
    1
    SEPT

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Jeu. 26 Mars 2015 à 14h00

Jeu
26
MARS
14h00
Semaine du cinéma autrichien : Frau Dorothy's Confession

Le festival L’Europe autour de l’Europe se déroule tous les ans au printemps à Paris. Pendant un mois il présente des films d’auteur et d’art de la Grande Europe (47 pays européens, membre du Conseil de l’Europe). Plus de cent films (long métrages, documentaires, films de court métrage, d’animation et expérimentaux) sont montrés dans une vingtaine de salles à Paris, où le public peut découvrir les chefs-d’œuvre cinématographiques européens récents et de patrimoine.

Cette année le festival inaugure une collaboration avec la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé. Dans le cadre d’un hommage au cinéma autrichien, la programmation sera dédiée aux films muets provenant du « Filmarchiv Austria » de Vienne.

Pour en savoir plus sur la programmation du festival cliquez ICI

Wiener Bilderbogen Nr. 1 [Images d’Épinal de Vienne n° 1] (6')

(Animation, Autriche, 1925, 6’, C, VOSTF)

de Luis Seel

 

Frau Dorothy’s Confession / Frau Dorothys Bekenntnis (50')

(Fiction, Autriche, 1921, 50’, C, VOSTF)

Réalisation : Michael Curtiz

Résumé : Accusée de l’assassinat de son mari, Mme Dorothy est rattrapée par son passé lors de son procès : le mariage avec un imposteur criminel. Les excès du gaspilleur apparaissent dans des flash-backs habilement utilisés. Un environnement jalonné de fêtes, d’orgies, de jeux, de courses de chevaux et de voitures s’avère propice aux intrigues érotiques de l’héroïne.

Michael Curtiz, qui deviendra mondialement célèbre avec ses films hollywoodiens (surtout Casablanca), s’appelait à l’époque avec son vrai nom Mihail Kertesz et était un des fers de lance du cinéma autrichien.

Tous les films sont présentés en 35 mm et accompagnés au piano par Inar Sastre, élève de la classe d’improvisation de Jean François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire Nationale Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.