JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET
  • MER
    31
    JUILLET
  • JEU
    1
    AOUT
  • VEN
    2
    AOUT
  • SAM
    3
    AOUT
  • DIM
    4
    AOUT
  • LUN
    5
    AOUT

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Jeu. 01 Février 2018 à 14h00

Jeu
01
FEV
14h00
Malombra de Carmine Gallone, 1917 (1h25)

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et le Laboratoire d’excellence des arts et médiations humaines (Labex Arts-H2H) de l’Université Paris 8, s’associent le temps d’une rétrospective exceptionnelle sur le cinéma muet italien du 31 janvier au 17 février 2018. A travers une sélection de chefs-d’œuvre de cinq cinéastes italiens, Giovanni Pastrone, Carmine Gallone, Nino Oxilia, Roberto Roberti et Febo Mari, cette programmation est l’occasion de plonger dans l’univers esthétique, historique et socio-culturel de la production italienne des années 1910-1920.

 
 

Malombra – 1917 (1h25)

Réalisateur : Carmine Gallone

D’après le roman éponyme d’Antonio Fogazzaro.

Scénario : Carmine Gallone

Prise de vue : Giovanni Grimaldi

Production : Cines

Avec : Lyda Borelli (Marina di Malombra), Amleto Novelli (Corrado Silla), Augusto Mastripietri (Conte Cesare), Amedeo Ciaffi (Steinegge), Consuelo Spada (Edith Steinegge), Giulia Cassini-Rizzotto (Contessa Salvador), Francesco Cacace (Conte Salvador).

Résumé : Marina est une jeune marquise qui a perdu ses parents. Hébergée dans la villa de son oncle, au bord du lac de Côme, elle est tenue à l’écart du monde extérieur. Alors qu’elle se promène dans la villa, elle découvre la correspondance de son aïeule, avec qui elle finit par s’identifier, et par croire qu’elle en est la réincarnation, jusqu’à sombrer dans la folie.

 

Le film est projeté en 35mm, la copie provient des collections films de la Cineteca di Bologna.

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les élèves de la classe d'improvisation de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

Ce film a été traduit par Stella Chapelain et Giovanni Montini, étudiants de l’Université Paris 8 sous la direction de Céline Frigau Manning.

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Pour télécharger le programme, cliquer ici !
Télécharger >