SEPT
  • MER
    20
    SEPT
  • JEU
    21
    SEPT
  • VEN
    22
    SEPT
  • SAM
    23
    SEPT
  • DIM
    24
    SEPT
  • LUN
    25
    SEPT
  • MAR
    26
    SEPT
  • MER
    27
    SEPT
  • JEU
    28
    SEPT
  • VEN
    29
    SEPT
  • SAM
    30
    SEPT
  • DIM
    1
    OCT
  • LUN
    2
    OCT
  • MAR
    3
    OCT
  • MER
    4
    OCT
  • JEU
    5
    OCT
  • VEN
    6
    OCT

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Mar. 05 Avril 2016 à 16h00

Mar
05
AVRIL
16h00
Les Grands (1h40) de Henri Fescourt

JACQUES PREVERT, UNE JEUNESSE AU CINEMA

« Les Grands fut même celui de tous mes films qui réunit une quasi-unanimité d’éloges. Néanmoins, je tremblerais de le revoir, - à l’exception de quelques scènes de potaches, car parmi elles je retrouverais Jacques Prévert, alors jeune homme en fleurs. » 

Henri Fescourt in La Foi et les Montagnes, histoire vécue du cinéma français de 1895 à 1955,, Edition d’Aujourd’hui.

____________________________________________________________________________

Durant toute sa vie, Jacques Prévert témoignera d’un attachement sans faille au cinéma. Quelles œuvres cinématographiques ont nourri l’imaginaire du jeune Prévert ?

Pour le savoir, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et Fatras / Succession Jacques Prévert ont étudié de près son texte autobiographique Enfance. Le résultat de cette démarche donne aujourd’hui lieu à une exposition inédite et un cycle de projections d’œuvres cinématographiques qui ont participé à l’émergence d’un talent unique au sein de la culture française.

 

Programme précédé des actualités Gaumont Pathé : Paris, le salon dans la rue. La horde de Montparnasse (1’02) 1925 - Le bal de la horde. Le bal joyeux et pittoresque organisé chaque année par les artistes, les sculpteurs, et peintres de Montparnasse au profit de leur caisse de bienfaisance (1’29) 1926

Les Grands

France - 1924 (1h40)

Comédie dramatique en 5 parties

Production : Les Films de France

Réalisation : Henri Fescourt d’après la pièce de Pierre Veber et Serge Basset

Interprètes : Max de Rieux (Jean Brassier), Georges Gauthier (M. Lormier le principal), Jeanne Helbling (Mme Lormier), Paulette Berger (Mélie la bonne)...

Résumé :

Dans une petite ville de province : le collège. Tous les élèves sont partis en vacances mais il en reste cependant une dizaine. Parmi eux, l’illustre Surot, un cancre toujours puni, le petit Pierre, oublié par des parents en instance de divorce et Jean Brassier. Ce dernier est amoureux de Mme Lormier, la femme du principal du collège. Tous les soupçons se porteront sur le jeune Brasier lorsque Mr Lormier, de retour d’une absence de 48H, s’apercevra d’un vol d’argent dans le tiroir de son bureau. Brasier se laissera accuser par amour…

Ce film est l'occasion de retrouver Prévert à l'écran dans un rôle de figuration.

La copie 35 mm est issue des collections de La Cinémathèque française.

Toutes les séances sont accompagnées au piano par les élèves de la classe d’improvisation de Jean-François ZYGEL en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Cliquez Ici pour télécharger le programme complet en PDF !
Télécharger >