JUILLET
  • LUN
    15
    JUILLET
  • MAR
    16
    JUILLET
  • MER
    17
    JUILLET
  • JEU
    18
    JUILLET
  • VEN
    19
    JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET
  • MER
    31
    JUILLET

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Sam. 31 Janvier 2015 à 14h00

Sam
31
JAN
14h00
La Cinémathèque française (Hors les murs) - HACELDAMA

« Il était une fois le western / 1910-1919 »

Située à deux pas de La Cinémathèque française, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé accueille, du 28 janvier au 1er février 2015, le festival international du film restauré « Toute la mémoire du monde ».

 

 

 

En 6 programmes sur 5 jours (ouverture exceptionnelle dimanche 1 février), la Fondation programme une série de restaurations 35 mm issues des collections de La Cinémathèque française, proposant ainsi un parcours en ciné-concerts dans le western des premiers temps. Selon une géographie trompeuse, le Far-West s'étend de la Camargue (Durand-Hamman) à la Corrèze (Duvivier), sur la West Coast (Pathé Exchange) ou encore entre le New Jersey et Los Angeles (Hart-Ince-Triangle).

HACELDAMA ou le prix du sang (1919) – 75’

Réalisation : Julien Duvivier

Production : Burdigala Films- Les Films Julien Duvivier

Résumé : Landry Smith vit avec sa pupille, l'orpheline Minnie Pestrat, dans un château corrézien, avec un domestique et une femme de chambre, Kate Lockwood. Celle-ci projette de tuer Smith pour s'emparer de sa fortune. Pour l'aider, elle appelle Bill Stanley, dit Le Loup, un malfrat mexicain qui arrive d'Amérique. Au village, Stanley rencontre Jean Didier, qui vient venger son père, semble-t-il poussé à la ruine et au suicide, vingt-cinq ans plus tôt, par Landry Smith. Sur la route, Didier vient en aide à celui qu'il ignore être Landry Smith, pris à parti par un paysan. Stanley et Didier sont logés dans l'unique auberge du village, tenue par un ancien forçat, peuplée de louches individus...

Interprètes : Susy Lilé, Camille Bert, Séverin Mars, Jean Lorette, Pierre Laurel, Yvonne Brionne, Angèle Decori

Pour son premier long métrage, Julien Duvivier signe une histoire parallèle complexe et un découpage surprenant (confié à Gaston Haon, opérateur des armées) : hantise et vengeance en Limousin. Le film a été restauré en 1996 avec l’aide d’Hubert Niogret (reconstitution, réintroduction des teintes).

. Projection en 35 mm et accompagnée au piano par Inar Sastre, élève de la classe d’improvisation au piano de Jean-François Zygel, en partenariat avec le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris.

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.