JUILLET
  • DIM
    14
    JUILLET
  • LUN
    15
    JUILLET
  • MAR
    16
    JUILLET
  • MER
    17
    JUILLET
  • JEU
    18
    JUILLET
  • VEN
    19
    JUILLET
  • SAM
    20
    JUILLET
  • DIM
    21
    JUILLET
  • LUN
    22
    JUILLET
  • MAR
    23
    JUILLET
  • MER
    24
    JUILLET
  • JEU
    25
    JUILLET
  • VEN
    26
    JUILLET
  • SAM
    27
    JUILLET
  • DIM
    28
    JUILLET
  • LUN
    29
    JUILLET
  • MAR
    30
    JUILLET

PROJECTIONS

Salle Charles Pathé

Sam. 13 Avril 2019 à 16h30

Sam
13
AVRIL
16h30
Séance spéciale " Le corps dans tous ses états ! " (1h20) animée par Charlotte Servel

Du 10 au 30 avril 2019, en partenariat avec le Centre Pompidou, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé propose un cycle consacré au cinéma des premiers temps et à ses liens avec les avant-gardes artistiques. 

La séance est accompagnée au piano par Emmanuel Birnbaum, fondateur de l'Ecole française de Piano. 

 

 

 

 

Séance spéciale : « Le corps dans tous ses états ! » (1h20) Animée par Charlotte Servel

 

Les poètes d’avant-garde ont été sensibles aux possibilités de déformation et de transformation du réel permises par la technique cinématographique. Le poète Philippe Soupault écrit ainsi que « [la] puissance [du cinéma] est formidable puisqu’il renverse toutes les lois naturelles : il ignore l’espace, le temps, bouleverse la pesanteur, la balistique, la biologie, etc… ».  Sur l’écran, les corps humains en effet se dédoublent comme dans Onésime contre Onésime, s’étirent ou rapetissent comme dans L’agent a le bras long, se disloquent et se démembrent comme dans En avant la musique, Une opération mouvementée, Cretinetti e le donne, il arrive même que le corps humain soit mangé comme dans Boireau bonhomme de pain d’épice. Cet imaginaire de la désagrégation des corps se retrouve dans nombre de scénarios écrits par des poètes de la constellation surréaliste, qui n’ont pas été réalisés – ainsi est-il du Poème dans l’espace III de Pierre Albert-Birot ou Pulchérie veut une auto de Benjamin Péret –, à l’exception de quelques-uns comme La Coquille et le Clergyman d’Antonin Artaud mis en scène par Germaine Dulac. Souvent seule l’inquiétante violence de ces scénarios a été perçue en oubliant leur veine burlesque. Cette séance mêlant projection de films et lectures de scénarios se propose donc de révéler leurs convergences esthétiques, notamment comiques.

 

Onésime contre Onésime, 1912 (8min)

Réalisation : Jean Durand

Production : Gaumont

Interprètes : Ernest Bourbon, Gaston Modot, Clément Mégé

Onésime est confronté à son double qui est mauvais. Il sème le trouble dans les relations avec sa fiancée, lutte d'influence dans un restaurant, poursuites permanentes...L'un des deux doit disparaitre.

 

En avant la musique, 1907 (2min)

Réalisation : Segundo de Chomon

Production : Pathé Frères

Scène à trucs

Un portique dont les colonnes sont des clés de sol représente une portée de musique, le chef d’orchestre saisit les têtes des musiciens et les lance sur la portée.

 

Lecture du scénario : La Coquille et Le Clergyman (Antonin Artaud).

 

Boireau bonhomme de pains d’épices, 1912 (8min)

Production : Pathé Frères

Interprète : André Deed

Boireau vient échouer dans le pétrin d'un boulanger. Le prenant pour un bonhomme de pain d'épice, Boireau, est dévoré à belles dents par deux fillettes …

 

Lecture du scénario : Poème dans l’espace III (Albert-Birot).

 

L’agent a le bras long, 1909 (7min)

Réalisation : Roméo Bosetti

Production : Gaumont

Doté d'un bras extensible, un sergent de ville rend bien des services à la population : il règle la circulation de main de maître, et poursuit les malfaiteurs avec brio grâce à son immense appendice.

Les films sont projetés en version numérique DCP, les copies proviennent des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

Lecture du scénario : Pulchérie veut une auto (Benjamin Péret).

 

Une opération mouvementée, 1909 (7min)

Production : Pathé Frères

Un paisible promeneur, malmené par une nourrice, est transporté à l’hôpital la jambe cassée. Des internes pratiquent l’ablation du membre brisé. L’opération réussit à merveille, si bien que le patient se sauve… à toutes jambes, en négligeant de payer la note.

Le film est projeté en version numérique DCP, la copie provient des collections de Gaumont-Pathé Archives.

 

Cretinetti e le donne, 1909 (4min)

Réalisation : André Deed

Production : Itala Film

Le coquet Cretinetti séduit toutes les femmes sur son passage. Mais la meute en folie devient vite menaçante.

Copie 35mm, prêt en provenance des collections du Centre Pompidou - Mnam / Cci, Paris.

 

* Charlotte Servel enseigne à l’Université Paris Diderot - Paris 7. Agrégée de lettres modernes, elle prépare une thèse sur les films burlesques et les textes surréalistes français pendant les années 1920 sous la direction de Laurent le Forestier et de Nathalie Piegay. Elle a été chargée de mission au Ministère de la culture (2014) et chercheuse associée à la Cinémathèque Française (2014-2016). Elle a publié dans Critikat.com et 1895. Elle est membre du C.A. de l’association Kinétraces.

 

-------------------

Offre spéciale valable pour toutes les séances du cycle (du 9 au 30 avril 2019) :

Détenteurs de la carte POP' du Centre Pompidou - tarif réduit : 4€

 

Pour découvrir toute la programmation de la fondation, consultez la frise chronologique ci-dessus.

Pour télécharger le programme complet, cliquer ici !
Télécharger >
PROGRAMME PAPIER
Télécharger >